site design templates



Presse autour du "CTrio"

«Alternances»




Mobirise



JAZZMAGAZINE  :  C TRIO

* * * *
  
"Alternances" 
GREAT WINDS/MUSEA

On peut être agacé voire surpris par cette voix lointaine, éthérée, faussement enfantine, qui ouvre cet album sur Colchiques dans les prés, puis se laisser prendre par cette main droite évoquant le Jarrett des premières années 1970 sur la pulsation d'une main gauche rêveuse et d'une batterie florale.

Et l'on se laisse progressivement ensorceler par cette voix qui revient avec des paroles qui n'en sont pas, ou alors dans quelque langue oubliée résonnant dans la clairière de quelque forêt africaine ou se frayant son chemin du fond d'une abbatiale romane parmi l'écho de gongs frissonnants.

Carole Hémard invente des folklores et des rites imaginaires, des chants de travail et de guérison, des berceuses et des comptines, des jeux de marelle où l'on saute à cloche-pied sur les traînes du vent, des chorales animalières et des volières de canopée qui bruissent à l'arrière-plan de ce dont elle devrait être l'avant-plan lorsque, parmi compositions et improvisations collectives, elle estompe My Favorite Things ou Don't Explain.

C'est très perturbant, mais on succombe à ce désordre qu'entretient la batterie de Lété, tantôt gamelan, tantôt tambour, tantôt brocante de bruits ou batterie superbe, et le piano de Claude Terranova dont la culture pianistique atteint un équilibre saisissant entre liberté et discipline, expressivité et pudeur, éclectisme et justesse de la visée.




FRANCK BERGEROT 

Mobirise

CTRIO

Alternances

GREAT WINDS/MUSEA


______________________________________________________

Un disque qui s'adresse à un public actuel, qui recherche un climat à la fois d'une modernité accentuée, doublée d'un effet de mise en action d'éléments musicaux qui contrastent énormément et crée l’impulsion actuelle du monde musicale.


On peut assurer que le ton est donné à une forme poétique d'une actualité brûlante, recherchant pour chaque musicien à donner le meilleur de lui-même et à nous faire voyager dans un terrain très mondialiste, donnant à chaque thème une orientation d'une diversité intense.


Chaque interprète, en particulier la chanteuse Carole Hémard, fait preuve d'un travail très particulier sur la tendance du style « vocaliste », faisant parfois penser à une affinité très orientale. Offrant un clin d'oeil au chant de l'empire des sens. Les deux suiveurs font en sorte de donner le meilleur à cette dernière. Et, connaissant Claude Terranova, on ne peut que féliciter ce pianiste qui cultive l'élégance.



Gérald Mathieu.

Pour Jazz Notes.


Philippe Vincent

Contact   -   MUSICONTACT  -   +33 (0)1 48 77 42 84